Les efficaces


Il est devenu, à mes yeux, un des pires mots de la langue française. Pourtant on ne jure que par lui, pourtant il est encensé. Plus qu’un mot, c’est désormais un projet permanent, une religion de chaque instant, et son absence garantit, tantôt le courroux, tantôt le mépris. Je veux parler de l’efficacité.

Le dictionnaire lui donne deux sens, comme un signe de notre époque. Initialement, on qualifiait d’efficace une personne, un objet ou une situation qui produisait l’effet attendu. Le second sens, qui est en fait devenu le premier, parle plutôt de résultats performants. Voyez-vous le glissement de sens? Et quel est le problème me direz-vous? Difficile en effet, particulièrement aujourd’hui, d’être contre cette vertu, créatrice de tant de satisfactions, de tant de confort.

L’efficacité performante est devenue la norme. Mieux, elle s’est introduite dans la morale, et gare à celui ou celle qui ne rencontre pas ce nouveau standard; la condamnation est imminente, car la tolérance et l’empathie ne font pas bon ménage avec l’efficacité. Ainsi, les efficaces, font tout parfaitement bien. Ils gèrent et font performer leurs vies, professionnelles et personnelles. Leurs soupers sont presque parfaits, leurs carrières aussi. Tout est toujours en amélioration continue, et entre REER et divertissement, l’individu s’associe chaque jour un peu plus au rendement, produit ultime d’une vie efficace, d’une vie réussie. Ce qui, admettons-le, rend foncièrement superflu, l’achat du journal l’Itinéraire. Parce que si l’efficace est performant, il n’en attend pas moins du monde qui l’entoure.

Retour à mon dictionnaire. Un événement soudain et inattendu qui entraîne des dégâts et des dommages, c’est la définition d’un accident. L’efficace, dans son excellente gestion, y est peu sujet. Ainsi l’enfant de l’efficace ne se noie pas dans la piscine familiale. Fort de sa tribu intacte, fruit de son excellence, l’efficace développera peu d’empathie envers son faible voisin, indéfendable coupable de ce que j’appelais l’an dernier, une minute d’éternité. L’efficace est en contrôle du soudain, en contrôle de l’inattendu.

Cet été, l’efficace est en colère, et il le fait savoir. Un train fou, chargé de pétrole, est venu s’écraser sur la petite ville de Lac Mégantic, faisant cinquante morts. Après une rapide pensée pour les victimes et les âmes restantes, en peine pour toujours, l’efficace, expert polyvalent, dénonce. Il identifie parfaitement les lacunes. Les lacunes du chauffeur, les lacunes de son patron, tandis que l’enquête commence à peine. Il veut trouver l’inefficace qui a fait ça. Là encore, on ne peut évidemment pas contrarier la vertu de vouloir comprendre, apprendre, afin que plus jamais ne soit possible une pareille tragédie.

C’est pourquoi on enquêtera, on analysera, et la cause de l’accident sera identifiée. Des sanctions seront prises, peut-être contre le chauffeur, sûrement contre le patron. Pourtant le vrai coupable continuera sa route, sans embûche ni procès, protégé par nos propres références. Car c’est bien l’efficacité qui a fait ça. Celle qui voulait tout optimiser, celle qui ne pensait que rendement, que performances. Celle qui réduit les coûts inutiles, celle pour qui une dépense de sécurité n’a pas plus de sens qu’un verrou dans la cour du voisin, qu’un trois piastres à l’Itinéraire.

Alors sommes-nous collectivement, comme d’aucuns l’ont prétendu, responsables de l’accident de Lac Mégantic? Je ne crois pas. Mais nous louons le même Dieu que le coupable, cette efficacité performante qui apporte tant de satisfactions, tant de confort, et qui protège si parfaitement notre petite tribu, quitte à laisser du monde au bord d’autres routes, du monde au bord d’autres voies.

2 thoughts on “Les efficaces

  1. KLAYRINE CORMIER 15 juillet 2013 / 17:18

    le responsable le gouv Har peur

    J’aime

  2. sandy39 16 juillet 2013 / 08:05

    Puisque chaque jour, nous jouons avec le Temps, puisque chaque jour nous fait devenir un facteur dans l’Equation de la Vie, nous sommes, donc, devenus, un facteur dans l’Equation de la productivité. Et même si une Vie réussie n’est pas forcément une Vie efficace. Pas besoin d’être efficace pour être heureux !

    Alors, je suis comme vous (souvent le nez dans mon dictionnaire), serions-nous Tous aussi, même à l’état unique, responsables, Nous, qui n’avons pas demandé à être sur Terre ?

    Notre confort à Nous, est ici sur ce Blogue où mots, paroles, idées, sentiments, cherchent à croiser les mêmes Chemins, sans laisser personne, au bord de la route.

    Alors, chaussons nos rails pour croiser nos Destins !

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s