Ethique et culture religieuse : le Parti Québécois choisit la haine des autres plutôt que l’amour des siens


Cette semaine, le Parti Québécois a fait un choix, qui vient de lui enlever mon soutien pour toujours, en tout cas pour longtemps. Dans un débat honteux, d’abord provoqué par l’ADQ, le PQ prend position et demande l’interdiction du cours d’Ethique et Culture Religieuse dispensé dans les écoles publiques québécoises. Son argument est le suivant : il s’agit de propagande qui vise à promouvoir le multi-culturalisme au détriment de l’identité québécoise. Une pensée directement inspirée par les ultra-nationalistes québécois comme Mathieu Bock-Côté, adolescent politisé encore aux études, verbomoteur ar-ti-cu-lé et terriblement satisfait de sa verbomotricité.

Multi-culturalisme.

Le multi-culturalisme n’est pas une opinion, ni une doctrine et n’a rien de théorique, c’est un fait. Le fait que nous vivons dans une société, le Québec, qui est composée d’hommes et de femmes issus de divers endroits de la planète, ou même de la région, au sens large du terme. Notre collectivité est composé d’Amérindiens, d’Italiens, de Français, de Grecs, d’Algériens, d’Israéliens, d’Africains, de Sud-Américains, d’Anglais, d’Asiatiques … et mille autres humanités qui arpentent nos trottoirs glissants.

Qu’est-ce qu’on est quand on est contre le multicu, expression employée par ceux qui le dénigrent ? On est xénophobe, hélas. C’est à dire qu’on a développé une haine de l’Étranger. Encore lui ! l’Étranger ! Ça ne vous dit rien ça ? Ben non peut-être pas, c’est vrai que d’autres ont rendu, jadis, les cours d’Histoire optionnels très tôt dans la scolarité. Quel malheur d’être né dans cette Amérique sans mémoire, sans culture et pleine de trop de naïveté. Cette Amérique qui ne sait toujours pas pourquoi ses hommes sont morts de l’autre côté, dans les Europes (roulez le r de Europes, merci).

Et bien pardonnez-moi, mais je l’ai suivi, moi, le cours d’Histoire. À l’école, et en dehors. Et cette Histoire a une constante, terriblement invariable : à chaque fois que l’autre, l’Étranger, a été identifié comme celui qui empêche l’union d’un peuple derrière un drapeau, il a été massacré. Le Juif, le Tzigane, le Rwandais, les Autres.

Je vous épargnerai le passage poétique qui dit que le multi-culturalisme permet l’échange, la découverte de l’autre, l’ouverture au monde,  les bons plats de Ricardo, la curiosité, le partage, et mon voisin est libanais mais il est bien gentil. Non, je vais aller à l’essentiel : le Québec n’existe que par ce collectif là. Le Parti Québécois veut faire un pays avec qui au juste ? les Gaspésiens et les Laurentiens ? Un pays dont les écoles n’enseigneraient pas qu’il existe, parmi nous, des gens qui prient un autre Dieu, qui connaissent une autre langue, qui mangent autre chose que du pâté chinois, qui chantent d’autres chansons ?

Rien, dans la pluralité du Québec, ne menace l’identité québécoise. Cette identité existe, vit, croît, sans obstruction. Par contre, cette identité, que nous avons tant de mal à définir, c’est nous, son peuple, qui en sommes sa principale menace. D’un cours d’Histoire optionnel à un cours de culture religieuse aboli, nous façonons un peuple naïf, qui par son ignorance du passé des hommes, va reproduire ce que le monde a connu cent fois et qui n’a d’issue que dans le sang et les larmes.

Adolph Hitler, homme politique Allemand de la première moitié du vingtième siècle, a été démocratiquement élu en 1933, sur le thèse unique du Bouc-émissaire, le Juif, parasite empêchant la Nazion. Pour mémoire, rappelons-nous qu’il n’a pas exterminé industriellement six millions de Juifs tout de suite, non, il a commencé plus modestement, en brûlant des livres.

« Le patriotisme, c’est l’amour des siens, le nationalisme, c’est la haine des autres »

Peu importe si les historiens ne sont pas d’accord pour attribuer cette pensée au Général de Gaulle ou à Romain Gary, je l’embrasse de tout mon être.

Advertisements

17 thoughts on “Ethique et culture religieuse : le Parti Québécois choisit la haine des autres plutôt que l’amour des siens

  1. angie22 12 décembre 2009 / 13:42

    Tout d’abord, ton exemple sur Hitler n’a pas vraiment rapport. Dans le cadre du Québec, on parle de gens de cultures et de religions différentes qui sont venus s’installer au Québec, où tout était différent de leur pays de provenance. Dans le cas d’Hitler, c’était LUI l’étranger puisqu’il venait d’un autre pays, et qui plus est il a exterminé les juifs alors qu’il en était un lui-même! C’est comme si un musulman devait premier ministre et tuait tous les musulmans vivant ici… Ce n’est pas la même chose!

    Qu’on puisse apprendre des choses sur les autres cultures à travers le monde, c’est bien. Mais le problème est que le mot « multiculturalisme » devient un mot fourre-tout pour y inclure la religion sans que ça paraisse. Car le véritable fond est là : la religion, les accommodements raisonnables. La vraie culture est la musique, la littérature, les vêtements, la nourriture, etc. Et on ne s’oppose nullement à la présence d’un tas de restaurants espagnols avec filles dansant en costumes de fête traditionnels! Ça devient même un divertissement. Par contre, on ne peut pas accepter de nous faire imposer des religions comme c’est le cas avec les accommodements raisonnables. Et ce cours vise à mettre dans la tête des élèves que c’est bien correct que ses amis portent turbans, hijabs, couteaux, etc. alors que lui se fait envoyer chez le directeur parce qu’il a mis des bermudas et une casquette!

    N’oublie pas que nous avons toujours eu une charte des droits et libertés. Que nous nous sommes battus pendant des dizaines d’années pour sortir le clergé des écoles. Ces personnes ont quitté leur pays et pouvaient aller dans plusieurs pays d’accueil. Elles ont choisi le Canada en toute connaissance de cause, pour ensuite essayer de changer le Canada en leur pays d’origine! De un, pourquoi ne pas avoir choisi un pays plus près de leur religion et de leurs valeurs? De deux, si ces personnes ont quitté leur pays c’est que ça allait mal non!? Alors pourquoi tenter de recréer la même chose ici!?

    Ce n’est pas haïr les autres que de se tenir à nos codes de lois et de refuser de nous faire assimiler par d’autres religions (on en a déjà bien assez des anglophones!). C’est tout simplement le respect de notre peuple.

    J’aime

  2. renartleveille 12 décembre 2009 / 14:19

    « Qu’est-ce qu’on est quand on est contre le multicu, expression employée par ceux qui le dénigrent ? On est xénophobe, hélas. »

    Je veux bien, mais je décroche rendu là…

    Encore, le débat n’est pas lancé qu’il y a déjà de ton côté un point Godwin d’enregistré :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Godwin

    J’aime

  3. savignac 12 décembre 2009 / 14:34

    Merci pour ton message Angie22.
    Ouf, beaucoup de confusion, d’omissions et d’inexactitudes dans ta réponse ! Ben non Hitler n’était pas Juif, c’est une légende populaire sans fondement. Et oui cela a rapport de le prendre en exemple car son combat était de bâtir la nation aryenne, et pour cela il a érigé l’étranger en menace.
    Et non, ce cours ne fait pas la promotion des turbans, couteaux et autres accessoires ! Mon fils suit ce cours, et ce qu’il reçoit, c’est le message qu’une diversité existe, c’est tout.
    C’est terrible cette permanente théorie du complot. Non, trois fois non, rien ne menace notre culture. La religion la plus puissante ici est le catholicisme, je te laisse évaluer son état et la menace qu’il représente… les aurtes religions pratiquées au Québec le sont dans le cadre de l’intime, et nous n’en avons aucune connaissance et aucun désagrément. C’est un fantasme populiste bien connu qui n’a ni queue, ni tête. Et plus que cela, il est dangereux et attire la haine. Voir Herouxville.

    J’aime

  4. savignac 12 décembre 2009 / 14:45

    Loi de Godwin, j’aime ça et je suis même d’accord avec le constat ! 2 réponses de ma part, la première pour dire qu’en écrivant mon billet je suis conscient de l’extrême de ma comparaison, mais que je la maintiens parce que maheureusement la mécanique de rejet est comparable, et que prendre un autre exemple expose mon lecteur, tenu loin des cours d’Hisoire depuis longtemps, de n’y trouve point de référence. C’est un peu comme moi qui ne connait rien au golf, ne me demande pas un autre nom que celui de Tiger Woods, je n’en connais pas d’autres.
    Et ma seconde réponse est de dire que bien que cette loi de Godwin existe bel et bien, attention à son application car ne plus jamais faire référence à Hitler serait, là aussi, une grave erreur. C’est la mémoire de ces années noires qui a maintenu la paix en Europe.

    J’aime

  5. angie22 12 décembre 2009 / 15:19

    « les aurtes religions pratiquées au Québec le sont dans le cadre de l’intime, et nous n’en avons aucune connaissance et aucun désagrément. »

    Alors explique moi pourquoi des femmes n’ont pas pu se baigner à une piscine publique parce qu’il y avait des juifs hassidiques dedans.

    Dis-moi pourquoi les juifs d’une synagogue ont réclamé que le centre de conditionnement physique du YMCA d’en face givre ses vitres, les empêchant ainsi de voir dehors, juste parce qu’EUX ne voulaient pas voir des femmes s’entraîner en tenue d’entraînement.

    Dis-moi pourquoi il y a maintenant des lieux de prière dans certaines écoles.

    Dis-moi pourquoi on a voulu instaurer la charia au Canada.

    Et un exemple récent et preuve flagrante que les autres religions nous causent des désagréments : dis-moi pourquoi il a fallu qu’un homme pogne les nerfs pour régler la situation fâcheuse dans laquelle sa femme se trouvait à l’hôpital car alors qu’elle était en convalescence (et donc besoin de repos!) elle se fesait réveillée par sa voisine de chambre à 5 ou 6 heures du matin tous les matins parce que cette femme avait exigé que le personnel de l’hôpital la réveille à cette heure pour qu’elle puisse prier À VOIX HAUTE!?

    dis-moi encore après ça que les autres religions se pratiquent dans l’intime et ne nous causent aucun désagrément…

    J’aime

  6. angie22 12 décembre 2009 / 15:23

    ah et que ce soit clair, je n’ai absolument rien contre les juifs. mon père l’est. je suis tout simplement contre les religions qui obligent leurs « croyants » à plusieurs choses. une « vraie » religion selon moi serait de croire à l’existence d’un dieu quelconque. mais quand tu ne peux même pas manger avec ton père une salade au restaurant parce qu’elle n’a pas été surveillée par un rabbin et que p-e que des miettes de pain sont tombées dedans… et encore moins une religion qui fait que tu peux battre ta femme si elle te désobéit… ici, nous sommes contre la violence conjugale! et la femme est l’égale de l’homme. est-ce donc être xénophobe que de se poser contre la charia, la burqa ou ce genre de choses!?

    J’aime

  7. savignac 12 décembre 2009 / 15:24

    Ce ne sont que des exceptions ! ces exemples sont uniques, isolés, et c’est le terrible constant qui a été fait lors du rapport sur les accomodements raisonnables. Trois exemples ont été médiatisés, on a cru que c’était l’arbre qui cachait la forêt, on a créé la commission, et on s’est rendu compte que l’arbre ne cachait rien qu’un désert de peurs infondées.

    J’aime

  8. savignac 12 décembre 2009 / 15:29

    Non évidemment, mais c’est grave d’en faire un problème de société alors que ce n’est que de l’ordre de l’anecdote et que ce n’est représentatif de rien ! Puisque tu parles des femmes battues, en voilà un vrai problème de société, et quand tu regardes de plus près, c’est pas forcément chez l’étranger qu’on retrouve le problème n’est-ce pas. Attention au prisme médiatique, il déforme la réalité au profit de la sensation.

    J’aime

  9. Michel THYS 12 décembre 2009 / 19:54

    Je ne partage pas l’opinion de Mesdames Joëlle QUERIN et Pauline MAROIS.
    En effet, privilégier la culture québécoise et la religion catholique est certes légitime, mais à notre époque de pluralisme des cultures et des convictions, cela ne peut, selon moi, que favoriser le communautarisme et donc l’intolérance.
    Certes, les parents croyants ont le droit constitutionnel d’imposer unilatéralement leur religion à leurs enfants, mais je crains que cela ne favorise pas leur intégration à la modernité …
    Je pense qu’un minimum de culture générale implique un minimum de culture religieuse, mais aussi laïque.
    Or, actuellement, le cours d’ECR fait découvrir six autres religions avec tant de détails, que cela jette la confusion dans l’esprit des enfants et, par comparaison, cela ne peut que renforcer la religion traditionnelle et majoritaire.
    Les évêques l’ont d’ailleurs bien compris ! C’est même, à mes yeux, le but hypocrite de ce cours : tenter de compenser le déclin du catholicisme, la déconfessionnalisation et la laïcisation croissantes de la société … Initialement, en effet, il devait être fait mention de l’existence de conceptions non religieuses. C’était un minimum, par simple honnêteté intellectuelle. Or, à présent, même la mention de l’athéisme est supprimée, comme si c’était une abomination !

    Dans un souci de neutralité et de réduire les inégalités socioculturelles, l’école, via le cours d’ECR, devrait donc compenser l’influence des parents, par une DOUBLE information minimale, objective et non prosélyte : d’une part, au cours d’histoire, ou lors d’un cours de philosophie, sur le « fait religieux » ET d’autre part, sur le « fait laïque » (l’humanisme laïque, ses principes de libre examen, d’esprit critique, d’autonomie et de responsabilité individuelle, ses valeurs universalisables – puisque bénéfiques à tous, telles que le respect de la dignité humaine -, ses options, ses objectifs, la spiritualité laïque, …, actuellement occultés).

    Cela permettrait enfin à chacun de choisir ses convictions philosophiques OU religieuses en connaissance de cause, aussi librement que possible, d’accepter la différence enrichissante de l’autre et de tendre ainsi vers une réelle citoyenneté, fondée un meilleur « vivre ensemble ».

    Michel THYS Waterloo en Belgique.

    J’aime

  10. angie22 12 décembre 2009 / 20:16

    La commission a juste baissé les bras parce que sitôt qu’on « touche » à quelqu’un d’un autre groupe ethnique, cette personne crie tout de suite au racisme même en étant dans le tort. Prenons juste le cas si tristement célèbre de Villanueva… En résumé il commettait un acte illégal et s’est interposé pour empêcher le travail des policiers. Ça aurait été un « blanc » qu’on aurait dit « bien fait pour lui ». Mais voilà, comme il est d’une autre ethnie ça devient « forcément » un sale crime raciste… On lui a pas tiré dessus parce qu’il agissait illégalement, on a tiré sur le pauvre agneau sans défense à cause de sa couleur de peau…

    Ceci est mon dernier commentaire ici. J’aime pas ceux qui voient du racisme partout, et je suis tannée d’essayer de t’ouvrir les yeux.

    J’aime

  11. Sébas 12 décembre 2009 / 23:16

    @ Michel THYS

    Vouc écrivez:

    « Certes, les parents croyants ont le droit constitutionnel d’imposer unilatéralement leur religion à leurs enfants, mais je crains que cela ne favorise pas leur intégration à la modernité »

    Voici NOTRE réalité:

    « Rappelons que l’article 41 a été modifié par l’adoption de la Loi 95 en juin 2005. Cette loi a pavé la voie au cours d’éthique et culture religieuse. Pour imposer ce cours, la Loi 95 abolit en pratique la liberté de choix des parents :

    1. en abrogeant l’article 5 de la Loi sur l’instruction publique ;
    2. en modifiant l’article 41 de la Charte québécoise.

    Cette Loi abroge également l’article 20 de la Loi sur l’instruction publique, qui prévoyait la liberté de conscience pour les professeurs en matière d’enseignement de cours à contenu moral ou religieux. »

    La suite:
    http://pouruneecolelibre.blogspot.com/2008/11/larticle-41-de-la-charte-des-droits-et.html

    p.s.
    A part sous une dictature, où retrouve-t-on ce genre de lois dans l’histoire ?

    J’aime

  12. koval 14 décembre 2009 / 08:55

    Très bon billet, je suis 100% d’accord…

    J’aime

  13. Sébas 18 décembre 2009 / 20:39

    Koval:

    Êtes-vous 100% d’accord avec l’idée d’aller contre la volonté des parents Québécois ?

    Sondage Léger-Marketing : 76 % des Québécois pour la liberté de choix en matière d’éducation morale et religieuse

    http://pouruneecolelibre.blogspot.com/2009/05/sondage-leger-marketing-76-des.html

    ***

    Il ne faut pas oublier cet article de Radio Canada:

    12 mars 2007
    « La réforme scolaire ne passe pas »
    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2007/03/12/001-Reformescolaire.shtml

    J’aime

  14. Eric Folot 31 juillet 2010 / 20:59

    Éthique et culture religieuse – Un cours à conserver !

    Ma réplique se résumera à trois citations : celle de Gandhi, celle de Jean-Jacques Rousseau et celle d’Alexis de Tocqueville :

    Gandhi affirme : « Les religions représentent des routes différentes qui convergent au même point. Peu importe si nos chemins ne sont pas les mêmes, pourvu que nous atteignions le même but. À vrai dire, il y a autant de religions que d’individus. Si un homme parvient au cœur de sa propre religion, il se trouve, de ce fait, au cœur même des autres religions (…) Après une étude et une expérience approfondies sur cette question, j’en suis venu à la conclusion que 1) toutes les religions sont vraies; 2) aucune n’est tout à fait exempte d’erreurs; 3) toutes les autres me sont presque aussi chères que la mienne, dans la mesure où notre prochain devrait nous êtres aussi cher que nos proches parents. J’ai autant de vénération pour la foi des autres que pour la mienne… Dieu a créé différentes religions, tout comme il a créé leurs adeptes. Comment donc pourrais-je concevoir que la foi de mon voisin soit inférieure, et souhaiter qu’il se convertisse à ma religion ? Si je suis vraiment un ami loyal, je ne peux que prier pour lui souhaiter de vivre en parfait accord avec sa propre foi. Il y a plusieurs demeures dans le royaume de Dieu et elles sont toutes aussi saintes. QUE PERSONNE NE REDOUTE DE VOIR S’AFFAIBLIR SA PROPRE FOI EN SE LIVRANT À UNE ÉTUDE RESPECTUEUSE DES AUTRES RELIGIONS. La philosophie hindoue voit des fragments de vérité dans toutes les religions et nous enjoint d’avoir du respect pour chacune (…) La tolérance est aussi éloignée du fanatisme que le Pôle Nord du Pôle Sud. Une connaissance approfondie des religions permet d’abattre les barrières qui les séparent » (Gandhi, Tous les hommes sont frères : vie et pensées du Mahatma Gandhi d’après ses œuvres, Éditions Gallimard, Commission Française pour l’UNESCO, 1969).

    Et Jean-Jacques Rousseau d’ajouter : « Émile qu’il ne pût apprendre de lui-même par tout pays, dans quelle religion l’élèverons-nous ? À quelle secte agrégerons-nous l’homme de la nature ? La réponse est fort simple, ce me semble ; nous ne l’agrégerons ni à celle-ci ni à celle-là, MAIS NOUS LE METTRONS EN ÉTAT DE CHOISIR CELLE OÙ LE MEILLEUR USAGE DE SA RAISON DOIT LE CONDUIRE » (Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966).

    Alexis de Tocqueville affirme : « La liberté voit dans la religion la compagne de ses luttes et de ses triomphes, le berceau de son enfance, la source divine de ses droits. Elle considère la religion comme la sauvegarde des mœurs ; les mœurs comme la garantie des lois et le gage de sa propre durée » « On ne peut donc pas dire qu’aux Etats-Unis la religion exerce une influence sur les lois ni sur le détail des opinions publiques, mais elle dirige les mœurs, et c’est en réglant la famille qu’elle travaille à régler l’État » « C’EST LE DESPOTISME QUI PEUT SE PASSER DE LA FOI, MAIS NON LA LIBERTÉ. La religion est beaucoup plus nécessaire dans la république qu’ils préconisent, que dans la monarchie qu’ils attaquent, et dans les républiques démocratiques que dans toutes les autres » (Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, Tome I, Flammarion, Paris, 1981).

    Eric Folot

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s